24/10/2014

Ma peinture aquarelle: l'Ile aux moines

Ma peinture aquarelle: l'Ile aux moines



 


Ma dernière aquarelle représente un paysage de l'Ile aux moines de Parrice Levoin  que j'ai eu grand plaisir à peindre gràce au conseils et aux explications pas à pas de l'artiste parus dans la revue aquarelle facile de fin 2013.                                                                                                      chezmamielucette.eklablog.com -Les peintures de Patrice Levoin  

 ateliermagique.com -galeries/patrice-levoin                                                                                                                                                                                                                    

ourdrinier.free.fr -L'Ile aux Moines

 

 

 


wikipedia.org -Lile aux moines

Toponymie

Elle fut appelée successivement Crialeis (« croix courte »), puis Enez manac'h (« île au moine », graphie du xie siècle : « Enest Manach »), qui donna la contraction du breton actuel en Enizenac'h.

Son nom provient du fait qu'elle fut propriété des moines de l'abbaye Saint-Sauveur de Redon, bien qu'aucun d'entre eux n'y vint habiter.

Géographie

L'Île-aux-Moines est située dans le golfe du Morbihan. Elle mesure 7 km de long sur 3,5 km de large pour une superficie de 310 ha. Sa forme est celle d'une croix et aucun point de l'île n'est situé à plus de 450 m de la mer.

On peut y accéder notamment depuis le port de Larmor-Baden ou en cinq minutes depuis Port-Blanc, à Baden.

Le conservatoire du littoral a acquis en 1980 la pointe méridionale de l'île, la pointe de Penhap qui est gérée par la commune.

C'est un site protégé à cause de sa végétation de type méditerranéen.

Histoire

L'Île-aux-Moines est habitée depuis l'époque néolithique comme l'attestent les dolmens encore visibles ainsi que d'autres vestiges. Des traces d'occupation à l'époque gallo-romaine ont également été découverts au bourg.

En 854, le roi de Bretagne Erispoë en fit don à l'abbaye de Saint-Sauveur de Redon (créée par son père, Nominoë). Elle sert alors de grenier pour l'abbaye.

Après les invasions normandes du xe siècle, l'île est rattachée à la paroisse d'Arradon.

En 1543, elle fut élevée au rang de paroisse.

En 1792, elle devient une commune sous le nom francisé d'Isle-aux-Moines1.

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom d'Isle-du-Morbihan1.

Traditionnellement, les jeunes filles avaient le droit de choisir elles-mêmes leur mari car l'économie de l'île reposait largement sur leurs épaules, du fait du grand nombre de marins au long cours fournis par l'île.

Aujourd'hui, on y trouve une association marine. La pointe de Penhap est une des bases de Jeunesse et Marine, une organisation qui permet aux jeunes de pratiquer toutes sortes de voiliers.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Île-aux-Moines (Morbihan).svg

l'Île-aux-Moines porte :

« D'azur à une ancre avec sa gumène d'or, la trabe chargée des mots IZ ENAH en lettres capitales de sable, et à une crosse abbatiale aussi d'or passées en sautoir et posées sur une île de sinople baignant dans une mer moutonnante d'argent issant de la pointe ; au chef d'hermine. »

 

22:36 Écrit par pascal dans peinture et fantastique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Mon aquarelle: Annecy: le Pont Morand

 

Mon aquarelle: Annecy: le Pont Morand


Avant la peinture, admirons le lac d'Annecy vu du ciel...

 

 

 

 

Et maintenant voici mon aquarelle du Pont Morand (d'aprés P. Levoin, revue les bases pratiques de l'aquarelle ed. ESI ):

 

 

Mon aquarelle le pont Morand corrigé par Raymonde "peintre figuratif" à qui je dis un grand merci.

 


J'ai aussi retrouvé sur internet deux autres aquarelles du pont Morand:


 

 

 

cultura.com -Le pont Morand à Annecy

 

 

Voici aussi d'autres aquarelles: artmajeur.com -Peintures d'Annecy par P. Bruet



Avant de quitter Annecy admirons quelques photos:


le pont des amours

 

le pont des amours photo ancienne

 

le palais de l'isle

 

 

les vieux quartiers

 

 


la rue des arcades ste claire

 

 

 

 

 

 

 

22:34 Écrit par pascal dans peinture et fantastique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/07/2014

Ma peinture à l'aquarelle: étude, paysage d'été avec réserves pour les blancs

 

 

Ma peinture à l'aquarelle: étude, paysage d'été avec réserves pour les blancs


Génial la gomme à dessiner. 

 

 

Voici maintenant ma peinture: paysage d'été. Dommage que je ne me sois pas très bien servi de la gomme à dessiner. Je ferai mieux la prochaine fois. Je prépare le même paysage mais en hiver avec des couleurs froides.

 






"Le petit monde de Chris" un blog avec des aquarelles qui m'inspirent bien:

 

Et pour terminer le niveau que je n'atteindrai pas, mais on peut rêver.




18:29 Écrit par pascal dans peinture et fantastique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/07/2014

Mes peintures: retour à l'huile

Mes peintures: Retour à l'huile


Nature morte à l'huile 

 

 
 

 


Les voiles:

au calme et à la sérénité du modèle j'ai préféré des teintes tourmentées qui me font plus penser au bateau ivre.

 

 

 

Mon modèle


 

 


 


 

 


Le bateau ivre

 

Comme je descendais des Fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

J'étais insoucieux de tous les équipages,
Porteur de blés flamands ou de cotons anglais.
Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages,
Les Fleuves m'ont laissé descendre où je voulais.

Dans les clapotements furieux des marées,
Moi, l'autre hiver, plus sourd que les cerveaux d'enfants,
Je courus ! Et les Péninsules démarrées
N'ont pas subi tohu-bohus plus triomphants.

La tempête a béni mes éveils maritimes.
Plus léger qu'un bouchon j'ai dansé sur les flots
Qu'on appelle rouleurs éternels de victimes,
Dix nuits, sans regretter l'oeil niais des falots !

Plus douce qu'aux enfants la chair des pommes sûres,
L'eau verte pénétra ma coque de sapin
Et des taches de vins bleus et des vomissures
Me lava, dispersant gouvernail et grappin.

Et dès lors, je me suis baigné dans le Poème
De la Mer, infusé d'astres, et lactescent,
Dévorant les azurs verts ; où, flottaison blême
Et ravie, un noyé pensif parfois descend ;

Où, teignant tout à coup les bleuités, délires
Et rhythmes lents sous les rutilements du jour,
Plus fortes que l'alcool, plus vastes que nos lyres,
Fermentent les rousseurs amères de l'amour !

Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes
Et les ressacs et les courants : je sais le soir,
L'Aube exaltée ainsi qu'un peuple de colombes,
Et j'ai vu quelquefois ce que l'homme a cru voir !

J'ai vu le soleil bas, taché d'horreurs mystiques,
Illuminant de longs figements violets,
Pareils à des acteurs de drames très antiques
Les flots roulant au loin leurs frissons de volets !

J'ai rêvé la nuit verte aux neiges éblouies,
Baiser montant aux yeux des mers avec lenteurs,
La circulation des sèves inouïes,
Et l'éveil jaune et bleu des phosphores chanteurs !

J'ai suivi, des mois pleins, pareille aux vacheries
Hystériques, la houle à l'assaut des récifs,
Sans songer que les pieds lumineux des Maries
Pussent forcer le mufle aux Océans poussifs !

J'ai heurté, savez-vous, d'incroyables Florides
Mêlant aux fleurs des yeux de panthères à peaux
D'hommes ! Des arcs-en-ciel tendus comme des brides
Sous l'horizon des mers, à de glauques troupeaux !

J'ai vu fermenter les marais énormes, nasses
Où pourrit dans les joncs tout un Léviathan !
Des écroulements d'eaux au milieu des bonaces,
Et les lointains vers les gouffres cataractant !

Glaciers, soleils d'argent, flots nacreux, cieux de braises !
Échouages hideux au fond des golfes bruns
Où les serpents géants dévorés des punaises
Choient, des arbres tordus, avec de noirs parfums !

J'aurais voulu montrer aux enfants ces dorades
Du flot bleu, ces poissons d'or, ces poissons chantants.
- Des écumes de fleurs ont bercé mes dérades
Et d'ineffables vents m'ont ailé par instants.

Parfois, martyr lassé des pôles et des zones,
La mer dont le sanglot faisait mon roulis doux
Montait vers moi ses fleurs d'ombre aux ventouses jaunes
Et je restais, ainsi qu'une femme à genoux...

Presque île, ballottant sur mes bords les querelles
Et les fientes d'oiseaux clabaudeurs aux yeux blonds.
Et je voguais, lorsqu'à travers mes liens frêles
Des noyés descendaient dormir, à reculons !

Or moi, bateau perdu sous les cheveux des anses,
Jeté par l'ouragan dans l'éther sans oiseau,
Moi dont les Monitors et les voiliers des Hanses
N'auraient pas repêché la carcasse ivre d'eau ;

Libre, fumant, monté de brumes violettes,
Moi qui trouais le ciel rougeoyant comme un mur
Qui porte, confiture exquise aux bons poètes,
Des lichens de soleil et des morves d'azur ;

Qui courais, taché de lunules électriques,
Planche folle, escorté des hippocampes noirs,
Quand les juillets faisaient crouler à coups de triques
Les cieux ultramarins aux ardents entonnoirs ;

Moi qui tremblais, sentant geindre à cinquante lieues
Le rut des Béhémots et les Maelstroms épais,
Fileur éternel des immobilités bleues,
Je regrette l'Europe aux anciens parapets !

J'ai vu des archipels sidéraux ! et des îles
Dont les cieux délirants sont ouverts au vogueur :
- Est-ce en ces nuits sans fonds que tu dors et t'exiles,
Million d'oiseaux d'or, ô future Vigueur ?

Mais, vrai, j'ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes. 
Toute lune est atroce et tout soleil amer :
L'âcre amour m'a gonflé de torpeurs enivrantes.
Ô que ma quille éclate ! Ô que j'aille à la mer !

Si je désire une eau d'Europe, c'est la flache
Noire et froide où vers le crépuscule embaumé
Un enfant accroupi plein de tristesse, lâche
Un bateau frêle comme un papillon de mai.

Je ne puis plus, baigné de vos langueurs, ô lames,
Enlever leur sillage aux porteurs de cotons,
Ni traverser l'orgueil des drapeaux et des flammes,
Ni nager sous les yeux horribles des pontons.




 

 



11:10 Écrit par pascal dans peinture et fantastique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/06/2014

Nu à l'aquarelle


Nu à l'aquarelle

 

 

 

 

 

Cinq siècles de beauté, de fantasmes et d'oeuvres interdites

La quête de l'éternel féminin parcourt toute l'histoire de l'art et devient un thème de prédilection à partir de la Renaissance. Pourtant, l'histoire du nu en peinture est celle d'un combat pour représenter cet obscur objet de désir, sans cesse attaqué, censuré, muselé par la pudeur. Explorant la façon dont les peintres contournent les interdits, s'emparent des archétypes et jouent avec les codes de l'histoire de l'art, ce beau livre retrace cinq siècles de représentations de la femme occidentale. Des Vénus idéales de Botticelli aux créatures spectaculaires de Lucian Freud, en passant par les courtisanes de Titien, les pauvres mortelles de Rembrandt, les libertines de Fragonard, les femmes fatales des symbolistes ou les grandes amoureuses des surréalistes, cette Histoire indiscrète du Nu féminin interroge l'évolution des canons esthétiques, les significations politiques, religieuses ou philosophiques du nu. Mais il dévoile également la vie secrète et parfois sulfureuse des plus grands chantres de la nudité. Étudiant les relations des peintres à leurs modèles, racontant les secrets d'ateliers, voire les secrets d'alcôves, cet ouvrage fait se rejoindre la grande et la petite histoire à travers une sélection d'oeuvres magnifiques, parfois interdites, souvent érotiques et toujours sublimes. Un passionnant décryptage dont le but ultime est de redonner à ces nus toute leur charge émotionnelle et sensuelle.

matvpratique.com/video -COMMENT DESSINER UN NU FÉMININ AU CRAYON ?

 

 

Voici maintenant mon dernier essai de nu à l'aquarelle. Je me suis inspiré de Corno (voir les photos sous mes trois peintures).

 

Première ébauche



Peinture retouchée 1

 

Peinture retouchée 2)

Comme mon amie Raymonde m'en a fait la remarque cette aquarelle manque de volume les coups de pinceau sont trop verticaux et pas assez arrondis. Je la reprendrai plus tard après mes essais à l'huile que je vais maintenant tenter. 

 


Le modèle qui m'a inspiré: par Corno. https://www.facebook.com/cornostudio?fref=ts


 

Je n'avais pas vu cette peinture de Corno avant de faire mon aquarelle, je pense que j'aurais mis des tons différents et moins de noir.



 



La prochaine peinture sera un retour à l'huile. Voici  une toile que je vais essayer de représenter.


22:17 Écrit par pascal dans peinture et fantastique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/05/2014

Peintures de mai

 

Peinture de mai


Je montre ici mes dernières peintures bien que je sente que je ne fais encore aucun progrès, mais je voudrais passer à la prochaine peinture que je souhaite mieux réussie. La première peinture aquarelle représente un visage que je voulais du type peinture inspirée mais où les lavis et les mélanges sont loupés. J'ai l'impression de sentir ce qu'il faut faire, mais je n'arrive pas à un bon résultat. Est-ce irrémédiable?

 

 



Les nuances que j'aurais aimé obtenir: (demarches.org -/Peinture par ressenti


 



Pour le 2ème peinture, j'ai tenté un oiseau stylisé à l'huile mais le résultat n'est bon non plus. 

 

 

 

 

Par comparaison, je diffuse ci-dessous des peintures à l'huile et acrylique que j'avais faites en 2012 et qui à la réflexion, me satisfont plus. Serait-ce que 5 ans après mon AVC en 2009, le "cerveau gauche", celui du langage et du calcul formel reprend le dessus sur le "cerveau droit", celui de mon intuition et de l'art?


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19:12 Écrit par pascal dans peinture et fantastique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/04/2014

Mes peintures du printemps

 

Mes peintures du printemps

 

Ainsi que je l'avais dit dans mon dernier article, Mes peintures, mes premières leçons d'aquarelle, avant de me lancer dans la "peinture inspirée", j'ai commencé par essayer de m'habituer aux essais de mélanges en appliquant les conseils de "l'aquarelle initiation en 10 leçons". Depuis ces essais, j'ai voulu progresser, mais je me suis encore inspiré de modèles. Je ne suis toujours pas satisfait du résultat, mais je prends le risque des jugements et critiques qui m'aideront certainement pour mes prochaines tentatives.

 

Voilà le résultat:

 

 
 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

presencesdelumiere.com -peinture inspiree
wordpress.com -En vie, peinture inspirée 
naimelisa.blogspot.fr -Inspirée par Dieu, elle dessine et peint depuis l'âge de 4ans
Aquarelle: amazon.fr -L'aquarelle : Initiation en 10 leçons

decitre.fr/ -Patricia SELIGMAN - Mieux peindre l’ombre et la lumière à l’aquarelle

amazon.fr -Le carnet nature de l'aquarelliste : Les secrets de la peinture florale dévoilés par les plus grands artistes

goodreads.com -Peindre les effets de la Météo

decitre.fr -Le grand livre de l'artiste. Aquarelle, huile, acrylique

goodreads.com -L'alphabet lumineux: Une introduction inspirée pour la création d'calligraphie décorative

decitre.fr -Peindre les arbres Patricia Seligman

goodreads.com -Comment peindre l'eau par Patricia Seligman

goodreads.com -Fleur Manuel de l'aquarelle de l'artiste: de grands artistes floraux Voir Comment faire pour capturer la beauté des fleurs par Patricia Seligman

goodreads.com -Comment peindre les arbres, de fleurs et de feuillage par Patricia Seligman

goodreads.com -Eau: Comment la voir, comment la peindre par Patricia Seligman

minigribouilli.over-blog.com -la-magie-du-drawing-gum (pebeo)

aquasite.pagesperso-orange.fr -La gomme à masquer ou drawing Gum

L'art et la science:

 

 

 

 

 

 

rochers bleus

 

22:54 Écrit par pascal dans peinture et fantastique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/02/2014

Mes peintures: premières leçons d'aquarelle

 

Mes peintures: premières leçons d'aquarelle

 

 

Démo Aquarelle : Les pommes (watercolor tutorial) https://www.youtube.com/watch?v=n5uIVg5JGGY

 

Canson présente: peindre un couple de pommes à l'aquarelle:  https://www.youtube.com/watch?v=aX4OFzGjiwo 

 

 

 

Mes peintures: premières leçons d'aquarelle

 

"

En exergue: http://www.presencesdelumiere.com/peinture-inspiree.html :


La peinture inspirée se passe volontairement d’explications.

Car dès le premier regard, le coeur ressent une sensation, la toile vous parle, elle aime communiquer avec vous à travers les couleurs, la lumière et le mouvement dès que vous passez devant. Laissez monter en vous l’envie de regarder, de méditer, de vous poser, de découvrir, d’entrer dans la danse et d’aller, ainsi, jusqu’à la rencontre de Soi.

Et le chemin s’ouvre, la lumière guide votre voyage vers l’âme avec les couleurs qui chantent, les couleurs qui vibrent pour s’unir à l’infini. Les couleurs deviennentterre, elles deviennent eau, elles deviennent feu, elles deviennent amour pour que la lumière puisse jaillir et inonder votre présence."

 

Pour que je progresse, mon amie Nickye m'a suggéré de m'exercer à peindre selon mon inspiration et à me libérer des modèles rigides pour aboutir à une "peinture inspirée" en commençant par faire des essais de mélanges, sans avoir un but précis. 


Avant de me lancer dans la peinture inspirée, j'ai suivi aussi le conseil de Nickye qui m'a parlé du livre de Patricia Seligman "Le carnet de nature de l'aquarelliste" dans lequel les fleurs sont magnifiquement représentées. Alors, j'ai recherché ses livres et j'ai commencé par étudier "l'aquarelle initiation en 10 leçons", puis je me suis essayé dès les premières leçons à peindre des natures mortes: pomme, poire, banane et grappe de raisin pour me "faire la main".


liens: amazon.fr -L'aquarelle : Initiation en 10 leçons

decitre.fr/ -Patricia SELIGMAN - Mieux peindre l’ombre et la lumière à l’aquarelle

amazon.fr -Le carnet nature de l'aquarelliste : Les secrets de la peinture florale dévoilés par les plus grands artistes

goodreads.com -Peindre les effets de la Météo

decitre.fr -Le grand livre de l'artiste. Aquarelle, huile, acrylique

goodreads.com -L'alphabet lumineux: Une introduction inspirée pour la création d'calligraphie décorative

decitre.fr -Peindre les arbres Patricia Seligman

goodreads.com -Comment peindre l'eau par Patricia Seligman

goodreads.com -Fleur Manuel de l'aquarelle de l'artiste: de grands artistes floraux Voir Comment faire pour capturer la beauté des fleurs par Patricia Seligman

goodreads.com -Comment peindre les arbres, de fleurs et de feuillage par Patricia Seligman

goodreads.com -Eau: Comment la voir, comment la peindre par Patricia Seligman

 

Le résultat n'est pas à la hauteur de mes espérances, mais je le diffuse dans mon blog pour avoir une référence et voir par a suite si je progresse. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant de commencer à peindre ces natures mortes, j'ai regardé quelques vidéos d'initiation (voir ci-dessous).

 

 

 

 

 

Tuto aquarelle : les premiers pas: https://www.youtube.com/watch?v=F2FTRRK-unE

 

 

 

Beaux arts: technique aquarelle:  https://www.youtube.com/watch?v=ay1GfZ8d2ew

 

 

Démo aquarelle: mouilé sur mouillé: https://www.youtube.com/watch?v=V2H91q561fI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les reflets à l'aquarelle: https://www.youtube.com/watch?v=rbTcpNIqojY 

 

 

 

 

 
 

 

 

10:45 Écrit par pascal dans peinture et fantastique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/01/2014

Mes peintures: essais de nus

Mes peintures: essais de nus 


Je vais suivre les conseils de Nicole qui me suggère d'essayer la peinture inspirée. Je viens d'acheter le livre de Patricia Seligman "le carnet de nature de l'aquarelliste" je lis un de ses livres que j'ai trouvé à la bibliothèque; "l'aquarelle en 10 leçons." Je vais donc commencer depuis la début pour essayer de libérer  mes gestes et obéir à ce que je ressens sans me forcer à suivre un modèle, en clair me libérer de la pression du cerveau gauche pour suivre l'instinct et la liberté du cerveau droit. 


Mais auparavant, j'ai essayé de "rattraper" et améliorer les quelques nus que j'avais peint avant 2013 dont nu 1 au pastel et nu 2 à l'aquarelle.  

 

nu 1 au pastel

 

nu 2 aquarelle

Le résultat n'est pas satisfaisant mais je le diffuse tout de même pour les commentaires puissent à m'améliorer. 

 


 

 



 

 

 

 

 

 

 

Voici aussi quelques anciennes de mes peintures:

 

nature morte acrylique



acrylique

 

perspective à l'acrylique

 

paysage à l'huile

 


paysage à l'huile


 

rouge-gorge à l'huile

paysage à l'huile

 

paysage à l'huile stylisé

 

paysage d'hiver à l'huile

 

chalets en hiver à l'huile

 

chemin en été à l'huile

 

 

23:59 Écrit par pascal dans peinture et fantastique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/12/2013

Les champignons - ma peinture à l'huile

Les champignons - ma peinture à l'huile


Je me lance. Ça fait plus d'un mois que je voulais la faire, mais je m'étais trop consacré à mes activités sur internet. Le résultat ne me satisfait pas vraiment, mais il faut que je reprenne confiance en moi et que je consacre plus de temps à la peinture.

L'idée avait commencé par mes cueillettes de champignons en septembre.

 

 

 

huile 1 décembre 2013 

 

huile 2 décembre 2013

 

 

 

27 novembre 2013 ébauche

 


cueillette septembre 2013

 

 

 

 

cueillette 2 septembre 2013

 

cueillette 3 septembre 2013

cueillette 4 septembre 2013


Puis en consultant internet, j'ai trouvé cette poésie que j'ai lue avec plaisir: poesie-poemes.com -Cueillette de champignons   jepoeme.com -Cueillette de champignons

 

Cueillette de champignons

 

Dans les bois je suis allée

Des champignons ramassés

Par la rosée du matin arrosés

Il me semble tout dorés.

 


J’ai cru voir c’est insensé

Un lutin coquin qui s’amusait

De me voir ainsi émerveillée

De cette nature de toute beauté.

 

 

J’ai rempli mon panier,

Des larmes de pluies déguisé

Un vénéneux j’ai mangé

Et là, je ne puis plus vous en parler.

 

 

 

 

Et pour finir admirons les cèpes géants: 


 

charentelibre.fr -2012/10/12 le-cepe-attire-les-foules-au-marche-et-au-bois

Le cèpe attire les foules au marché et dans les bois

L’automne, ses premières pluies, et hop, le cèpe pointe le bout de son chapeau. Le savoureux champignon, meilleur ami de l’omelette, fait son retour dans les bois et donc sur les marchés, comme sur la place Mulac à Angoulême, où trois marchands exhibaient hier de très beaux spécimens, originaires du Périgord ou du Loir-et-Cher. «La saison se présente bien, se réjouit Corinne Charlot, une marchande périgourdine dont les étals sont bien remplis. Nous en avons des quantités et les clients sont au rendez-vous. Nous sommes là depuis mardi et nous voyons une cinquantaine de clients par jour.»

Sur le marché, le cèpe se vend entre 4,95 euros et 15,80 euros le kilo, suivant la qualité gustative. Si les consommateurs sont au rendez-vous de l’autre côté des étals, ce sont aussi – et peut-être surtout – les adeptes de la cueillette qui poussent comme des champignons.

Les bois pris d’assaut

«J’en ai déjà cueilli une trentaine de kilos en deux jours, se vante, ravi, Christophe (1), un habitant de Rougnac. Mais je ne pense pas que l’année sera aussi exceptionnelle qu’en 2011. Là, j’en avais ramassé 200 kilos.» Et puis, il y a toujours autant de concurrence. «Chaque matin lorsque j’embauche, il ne fait même pas encore jour qu’il y a déjà une vingtaine de voitures garées près des bois.» Le passionné de déplorer, comme tous les ans, «ces forêts qu’on prend pour des autoroutes», ces petits coins qu’on abîmerait à force de grattouiller partout.

Mais le constat est vain: d’ici à la fin de la saison, c’est-à-dire grosso modo le mois prochain, ils seront encore des centaines à traquer le champignon. Juste après, ce sera la période des châtaignes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

champignon géant

bolet gigantus

 

12:38 Écrit par pascal dans peinture et fantastique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

29/10/2013

Pause peinture sur mon blog

 

Pause peinture sur mon blog

 

 

Alors que je fais une pause pour réfléchir à mon dernier article de conclusion ("notre existence a-t-elle un sens?"), je me précipite vers mes pinceaux pour tenter de nouvelles aquarelles. Mais comme d'habitude, je ne suis pas satisfait du résultat. Je dois être trop académique et ne pas assez donner libre cours à ma sponténéité. Pourtant je trouve qu'il y de l'idée dans l'arbre un peu stylisé. Tant pis je diffuse.

 

 

La table qui me sert d'atelier I

 

 

La table qui me sert d'atelier II

 

 

Aquarelle vue sur la mer depuis villa tons chauds (Maroc) I

 

 

Aquarelle vue sur la mer depuis villa tons chauds (Maroc) II

 

 

 

Aquarelle paysage neige I tons froids

 

 

 

 

 

 

Aquarelle libre

 

Aquarelle paysage neige II tons froids



 

 

Gouache tronc d'arbre

 

 

Aquarelle paysage de neige

 

 

 

 

Prochainement Je vais profiter de ma cueillette de champignons d'octobre pour tenter une huile sur les cèpes.


aappmaladourbie.e-monsite.com -Cèpe géant août 2011



aappmaladourbie.e-monsite.com -cepe-geant-aout-2011

natifs50-graulhet.wifeo.com -cepes-et-champignons

charentelibre.fr/2012 -Un cèpe géant d'1,358 Kg trouvé en Charente

midilibre.fr/2012/10/09 -Un cèpe géant cueilli en Margeride: il affiche 2,075 kg sur la balance

archives-lepost.huffingtonpost.fr -Nouveau record de la saison : il cueille un cèpe d'1,8 kg

ladepeche.fr/article -Lacrouzette. Un cèpe géant pesant 1,9 kg

 

 

 

 

21:59 Écrit par pascal dans peinture et fantastique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/07/2013

En mémoire de Sammy, essai à l'aquarelle

 

En mémoire de Sammy, essai à l'aquarelle

 

Ma dernière aquarelle


 

 

Mon premier essai (pas bien réussi).

J'ai peint cette aquarelle en mémoire de Sammy. C'était notre petit chien. On a dû le quitter lorsque je suis parti en mission pour deux ans en Afrique en 1988. J'ai essayé de le peindre à l'huile d'après une photo que j'ai conservée. 

Sammy en 1988 (peinture huile)

 

 

Trente ans plus tard, notre fils vit avec "Lou" son chien qu'il élève depuis la naissance de celui-ci. Je n'arrive pas à retrouver le nom de sa race (c'est un nom un peu compliqué), mais il est magnifique. Leur liaison est une liaison d'amour. Pour moi, j'aime Lou comme j'ai aimé Sammy dont j'ai malheureusement appris la disparition à notre retour d'Afrique.


Lou (aquarelle)

 

 


Je me souviens de nos ballades à Chamrousse. Pendant que marchais sur les sentiers de Belledonne en partant des lacs Robert, Sammy montait vers un sommet, puis revenais me voir et ainsi tout au long de la randonnée. Il était infatigable.


chamrousse.com    chamrousse.com -webcams (comme si vous y étiez).


geol-alp.com/belledonne -Géologie Chamrousse station, lacs Achard

vimeo.com -vidéo au-dessus du lac d'Annecy

 

Vue sur le Recoin où nous avions notre studio (en haut tout à gauche)

 

Le lac Achard

 

La Croix de Chamrousse

 

Les lacs Robert, point de départ de nos randonnées vers les sommets.

 

Les pistes enneigées

 

 

 

 

 

Via ferrata Chamrousse les trois fontaines

 

Le recoin la nuit (vue sur la vallée de Grenoble).

 

Les sommets au-dessus des lacs Robert

 

Les lacs en été

La géologie de Chamrousse (une de mes passions)

 

 

 

22:05 Écrit par pascal dans peinture et fantastique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aquarelle, montagne, chien | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook