29/10/2013

Pause peinture sur mon blog

 

Pause peinture sur mon blog

 

 

Alors que je fais une pause pour réfléchir à mon dernier article de conclusion ("notre existence a-t-elle un sens?"), je me précipite vers mes pinceaux pour tenter de nouvelles aquarelles. Mais comme d'habitude, je ne suis pas satisfait du résultat. Je dois être trop académique et ne pas assez donner libre cours à ma sponténéité. Pourtant je trouve qu'il y de l'idée dans l'arbre un peu stylisé. Tant pis je diffuse.

 

 

La table qui me sert d'atelier I

 

 

La table qui me sert d'atelier II

 

 

Aquarelle vue sur la mer depuis villa tons chauds (Maroc) I

 

 

Aquarelle vue sur la mer depuis villa tons chauds (Maroc) II

 

 

 

Aquarelle paysage neige I tons froids

 

 

 

 

 

 

Aquarelle libre

 

Aquarelle paysage neige II tons froids



 

 

Gouache tronc d'arbre

 

 

Aquarelle paysage de neige

 

 

 

 

Prochainement Je vais profiter de ma cueillette de champignons d'octobre pour tenter une huile sur les cèpes.


aappmaladourbie.e-monsite.com -Cèpe géant août 2011



aappmaladourbie.e-monsite.com -cepe-geant-aout-2011

natifs50-graulhet.wifeo.com -cepes-et-champignons

charentelibre.fr/2012 -Un cèpe géant d'1,358 Kg trouvé en Charente

midilibre.fr/2012/10/09 -Un cèpe géant cueilli en Margeride: il affiche 2,075 kg sur la balance

archives-lepost.huffingtonpost.fr -Nouveau record de la saison : il cueille un cèpe d'1,8 kg

ladepeche.fr/article -Lacrouzette. Un cèpe géant pesant 1,9 kg

 

 

 

 

21:59 Écrit par pascal dans peinture et fantastique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

C'est vrai qu'il y a de "l'idée" dans l'arbre stylisé, mais l'idée elle-même est totalement contraire à la spontanéité.

En peinture, comme en musique, il faut faire un choix. Soit accepter son côté académique, structuré et le transcender par un poil de génie, soit le mettre au service de son art, savoir ne pas vouloir, ne pas penser, ne rien décider et regarder ce qui se passe, prêter ses mains à d'autres énergies venues de ne je sais où, mais pourtant bien réelles qui se servent de la technique que l'on a pour s'exprimer.

La seconde solution est bien sûr la plus difficile pour l'humain en général, elle demande de faire totale abstraction de son ego, de son besoin de contrôle. C'est aussi la solution qui fait le plus de "déchets" à jeter lorsqu'une partie de soi n'est pas totalement ouverte, mais c'est aussi celle où l'on découvre des choses qui apparaissent toutes seules, sans aucun effort et font quelques oeuvres sublimes dont la compréhension et l'attirance est immédiate, même si cette compréhension ne passe pas par le mental.

Vous avez assez de technique pour pouvoir vous envoler et vous mettre au service d'un art. Envolez-vous.

Écrit par : Jmemêledetout | 30/10/2013

Je ne suis jamais satisfait de mon travail. Je persiste car j'ai découvert la peinture suite à un AVC et une opération pour le cancer du colon et j'aime. Merci pour votre commentaire qui est très enrichissant pour moi.

Écrit par : thomasson | 01/11/2013

Je ne trouvais pas les mots cet après-midi. Ceux de jmemêledetout expriment en partie mon impression.

Je vois ce soir des images dans l'image.

Je partage sa conclusion.

Écrit par : hommelibre | 02/11/2013

Les commentaires sont fermés.